L'immobilier à Mareil-Marly
28 Nov

Acheter en viager à Mareil-Marly : une solution moderne !

La notoriété du viager en France est considérable. Bien que ses subtilités soient encore méconnues, tout le monde a déjà entendu parler du viager. Pourquoi ? D’abord parce que c’est une construction juridique très ancienne: c’est Charles II, au IXe siècle, qui l’introduit dans notre pays. Ensuite parce que c’est une formule qui n’a cessé d’être utilisée, avec plus ou moins d’engouement selon les époques. Depuis une dizaine d’années, son succès va croissant, pour une raison forte.

Vous cherchez à acheter un appartement à Mareil-Marly ? Pourquoi ne pas penser au viager ? La modernité de la vente en viager n’est pas à faire ! Elle tient à trois atouts majeurs : elle pallie l’évidente défaillance des retraites, elle tient compte de l’allongement de l’espérance de vie, et elle est un puissant levier de constitution de patrimoine pour les jeunes ménages. S’ajoute à cela que ce type de vente est un formidable outil de solidarité intergénérationnelle : en conciliant les intérêts des seniors et des actifs, il apporte une solution apaisée aux problématiques immobilières actuelles.

En tant qu’acquéreur, il n’y a que des avantages à acheter en viager à Mareil-Marly ! L’achat en viager permet d’accéder à la propriété sans recourir à l’endettement bancaire. Dans le cas d’un viager occupé, ne bénéficiant pas encore de la jouissance du bien, sachez que vous serez exonéré des charges dites locatives. Enfin, en dépit de cas exceptionnels devenus célèbres, pas d’inquiétude, le prix finalement payé par l’acquéreur est un prix de marché : il a été déterminé par rapport à des valeurs de référence correspondant aux transactions courantes et à une espérance de vie moyenne du cédant. Oui, le viager est une solution juste et qui ne vous étranglera pas financièrement !

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée