L'immobilier à Mareil-Marly
21 Déc

Le viager, l’autre façon d’investir dans la pierre à Mareil-Marly

D’une pierre, deux coups ! L’achat d’une maison en viager est désormais une pratique courante. Si elle a pu rebuter certaines personnes, beaucoup ont compris, aujourd’hui, que c’était un excellent moyen d’investir dans la pierre tout en assurant un complément de revenus à de nombreux retraités. En fait, le concept même du viager est très ancien en France. Il fait même partie d’une certaine tradition pour beaucoup de familles dans l’histoire de la constitution de leur patrimoine immobilier. Et pour cause, la vente en viager profite à tout le monde : elle permet au vendeur d’avoir des revenus supplémentaires à un moment de sa vie où, le plus souvent, ceux-ci ne sont plus constitués que de maigres retraites ou pensions. Et pour l’acheteur, c’est peut-être l’espoir de réaliser une bonne affaire !

Pour quoi vendre en viager ?

• Profiter dès maintenant du fruit de votre travail
• Conserver l’usage de votre logement sans changer vos habitudes.
• Obtenir une liquidité immédiate (Bouquet).
• Vous assurer des revenus supplémentaires, garantis et revalorisés annuellement.
• Protéger votre conjoint par une rente réversible sans réduction au conjoint survivant.
• Profiter d’une fiscalité attractive, avec un abattement allant jusqu’à 70%.
• Réduire vos frais, taxes foncières et gros travaux étant à la charge de I’acquéreur.
• Organiser votre succession, en évitant les droits (jusqu’à 60%), en transmettant le bouquet par exemple.

Comment est fixé le prix de la vente ?

Celui-ci peut être librement fixé entre les parties sans toutefois pouvoir dépasser la différence entre la valeur vénale, c’est-à-dire l’estimation financière du logement dans une région donnée, et la valeur du logement occupé déterminée par des barèmes en fonction notamment de l’espérance de vie du crédirentier. Ces barèmes peuvent être consultés auprès d’un notaire, d’une compagnie d’assurance ou d’une caisse de prévoyance.

Comment est fixé le prix de la rente ?

Au moment de la signature de l’acte de vente, le débirentier règle une partie de la vente appelée « le bouquet ». Cette somme est alors déduite du montant de la rente. Ainsi plus le bouquet est important, moins le montant de la rente est élevé.

O.D. / Bazikpress © manipulateur – Fotolia

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée