L'immobilier à Mareil-Marly
29 août

Pas de surchauffe sur les taux si vous voulez acheter un terrain à Mareil-Marly !

G

Acheter un terrain à Mareil-Marly est souvent le meilleur moyen de se faire plaisir ! Construire une maison neuve, selon ses goûts, son inspiration, avec l’exposition, l’agencement et le nombre de chambres souhaitées : le rêve de beaucoup de Français ! L’aventure vous tente ? Tournez-vous vers votre agent immobilier de proximité. Il pourra vous proposer plusieurs terrains à bâtir. De quoi vous permettre de choisir celui qui correspond à votre budget !

Et par chance, ce mois-ci, si le mercure s’est envolé, laissant la France exsangue, les taux ont, eux, baissé alors que, traditionnellement, ils évoluent peu durant l’été, avec même plutôt quelques remontées habituellement pour freiner la demande lors des congés estivaux durant lesquels les délais de traitement peuvent s’allonger.

Pas de surchauffe sur la production de crédit pour l’instant
Les taux moyens sont actuellement à 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,70 % sur 25 ans, mais avec des taux planchers négociés à 0,65 % sur 15 ans, 0,80 % sur 20 ans et 1,35 % sur 25 ans pour les meilleurs profils.

Jusqu’à quand les taux vont-ils rester aussi bas ?  
Alors que l’inflation repart, avec une hausse des prix à la consommation de 2,3 % en juillet – un niveau inédit depuis 2012 au moment où les taux de crédit étaient à plus de 4 % – on pourrait s’attendre à une remontée des taux de crédit… Pour autant à ce jour rien n’indique que les conditions de crédit devraient se dégrader d’ici la fin de l’année.

« À ce jour, nous n’anticipons pas de remontée des taux de crédit immobilier avant l’année 2019. Le contexte, de ce point de vue là, va donc rester très favorable aux emprunteurs qui pâtissent toutefois de la hausse des prix qui se poursuit dans les grandes villes et de la diminution des aides à l’achat pour les primo-accédants…, conclut Sandrine Allonier de Vousfinancer. En revanche, de nombreuses incertitudes demeurent pour l’année 2019, il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’évolution des taux. Avec un risque tout de même d’ores et déjà identifié : la mise en place du prélèvement à la source pourrait avoir un impact psychologique négatif et déstabiliser les acheteurs potentiels en début d’année.»

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée